Dark

Auto

Light

Dark

Auto

Light

Guerre Israël-Hamas : Israël bombarde un camp de déplacés près de Rafah

L’armée israélienne a bombardé, lundi 27 mai, un camp de déplacés près de Rafah, dans la bande de Gaza. Selon le Croissant-Rouge palestinien, qui parle d’un grand nombre de « martyrs », le site avait été désigné comme une zone humanitaire par l’armée israélienne.

Des responsables palestiniens ont accusé, lundi 27 mai, Israël d’avoir « délibérément visé » le camp de personnes déplacées de Barkasat, géré par l’agence des Nations unies (ONU) pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) au nord-ouest de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant au moins 40 personnes et faisant des dizaines de blessés.

De son côté, l’armée israélienne affirme avoir frappé un complexe du Hamas dans lequel opéraient, selon elle, « d’importants terroristes », dont deux responsables du mouvement en Cisjordanie, Yacine Rabia et Khaled Nagar. « La frappe a été menée contre des cibles légitimes au regard du droit international, grâce à l’utilisation de munitions précises et sur la base de renseignements précis », a-t-elle assuré dans un communiqué. Elle a, en outre, rapporté « avoir connaissance d’informations selon lesquelles plusieurs civils dans la zone ont été blessés ».

Avec Le Monde