Burkina Faso : l’ex-président Blaise Compaoré sera jugé pour l’assassinat de Thomas Sankara

0

L’ex-président burkinabè, Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, va être jugé pour l’assassinat de son prédécesseur, Thomas Sankara, lors du coup d’Etat de 1987 qui l’a porté au pouvoir.

Le dossier a été envoyé mardi 13 avril devant le tribunal militaire de  Ouagadougou, au Burkina Faso, après la confirmation des charges contre les principaux accusés, dont Blaise Compaoré, selon les avocats de la défense et des parties civiles.

“Il s’agit essentiellement de Blaise Compaoré et de 13 autres, accusés d’attentat à la sûreté de l’État”, “complicité d’assassinats” et “complicité de recel de cadavres”, a déclaré Me Guy Hervé Kam. Il appartient donc au procureur militaire de programmer une date audience”.

Parmi les accusés figurent le général Gilbert Diendéré, l’un des principaux chefs de l’armé lors du putsch de 1987, devenu ensuite chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, ainsi que des soldats de l’ex-garde présidentielle. Davantage de personnes étaient mis en cause initialement, mais “beaucoup d’accusés sont décédés”, a précisé Me Kam.

Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1983, le président Thomas Sankara a été tué par un commando le 15 octobre 1987 à 37 ans, lors du putsch qui porta au pouvoir son compagnon d’armes d’alors, Blaise Compaoré.

 

Source : Rfi