La FJKL salue l’arrestation du commis en chef au Parquet de Port-au-Prince

0

La Fondasyon Je klere(FJKL) dit saluer la décision Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince pour avoir procédé à l’arrestation du commis en chef du parquet de cette juridiction, accusé dans la disparition du corps du délit dans le dossier du trafiquant d’armes Arby Larco.

 

La FJKL dit avoir appris, dans une note datée du 25 mars,  que “deux montants respectifs de : 5 mille dollars américains et 550 mille gourdes ont disparu sans effraction dans le coffre du parquet sous l’administration du commissaire Gabriel Ducarmel alors que le greffier Wilbert Rhau est le seul à détenir les clefs du coffre”.

Dans cette note la FJKL rappelle que, le commissaire Ducarmel avait demandé à M. Rhau un rapport sur la disparition de ce corps du délit, rapport qu’il n’a jamais soumis.

“Après insistance du nouveau commissaire pour obtenir de lui le rapport, il a déclaré vouloir prendre un engagement pour restituer l’argent par tempérament. Ce qui a déterminé le nouveau chef du parquet à procéder à son arrestation et à transférer le dossier au Cabinet d’Instruction”, rappelle la FJKL

Aussi, cette décision du commissaire de poursuivre le commis en chef du parquet est une grande première qu’il faut saluer à sa juste valeur, pour la FJKL. “Mais le commissaire ne doit pas s’arrêter en si bon chemin”, soutient  l’organisation.

Par ailleurs,  la FJKL souligne que la soustraction ou disparition de corps du délit punie de la réclusion criminelle (3 à 9 ans de prison) ne serait pas considérée comme un jeu par les auteurs et complices de ces actes si la justice n’était pas complaisante.