Dark

Auto

Light

Dark

Auto

Light

Les troupes Kényanes déploieront en Haïti le 26 mai

Le ministre des Affaires étrangères du Bahamas, Fred Mitchell, a déclaré que le Kenya devrait commencer à déployer des troupes en Haïti le 26 mai.

La date pourrait mettre en alerte les officiers locaux des Forces de défense qui devraient rejoindre la force multinationale pour stabiliser Haïti, bien que M. Mitchell ait déclaré qu’il ne pouvait pas donner de calendrier.

Un conseil de transition installé la semaine dernière pour contribuer à ramener la stabilité politique en Haïti après la démission du Premier ministre Ariel Henry, a choisi Fritz Bélizaire comme Premier ministre. M. Bélizaire était ministre des Sports d’Haïti sous la deuxième présidence de René Préval.

M. Mitchell a déclaré que le choix d’un Premier ministre était une étape importante. « Il s’agit d’un processus dirigé par Haïti, et la CARICOM a fait tout ce qu’elle pouvait pour amener le processus à ce point », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas vraiment à nous de déterminer qui va diriger et qui va faire quoi.

C’est juste que nous devons voir comment le processus se déroule. Il me semble qu’à ce stade, les élites haïtiennes l’acceptent le plus largement et que la communauté internationale reconnaît que c’est la bonne direction pour aller de l’avant.

M. Mitchell a déclaré que les responsables américains s’attendent à ce que les compagnies aériennes américaines reviennent en Haïti le 16 mai. Politico a rapporté lundi que le Kenya devrait commencer à déployer des forces en Haïti fin mai.

Cependant, la publication s’est demandé où resteraient les troupes, affirmant que les États-Unis n’avaient pas fini d’y construire une base. M. Mitchell a souligné la complexité de la situation politique d’Haïti.

« Par exemple », a-t-il déclaré, « aux Bahamas, où nous discutons sur des points politiques, mais où il existe un large accord sur la direction à prendre, la situation est beaucoup plus conflictuelle à Haïti.

Mais c’est leur processus politique. Et, vous savez, bien sûr, je pense que chez tous les êtres humains, il arrive un point où les gens en disent assez et nous devons trouver un consensus, donc on dirait qu’ils en sont à ce point.

L’administration Davis s’est engagée à envoyer 150 officiers des Forces de défense pour rejoindre une équipe multinationale visant à aider à stabiliser Haïti. Le ministre de la Sécurité nationale, Wayne Munroe, a déclaré que les agents contribueraient à la sécurité maritime.