Dark

Auto

Light

Dark

Auto

Light

L’’ONU exhorte l’État Haïtien à insérer les femmes haïtiennes dans les instances de décision

À l’occasion du 20e anniversaire de la résolution 1325 du conseil de sécurité des nations Unis sur les femmes, la paix et la sécurité, l’organisation invite l’État haïtien à accorder une place de choix aux femmes haïtiennes dans la société.

« Les femmes ne doivent pas seulement être consultées, mais entendues, pas seulement être invitées, mais incluses, et pas seulement être engagées, mais assurées de leurs droits et de l’accès à la justice », a indiqué l’ONU dans une note de presse datée du 30 octobre.

Dans le domaine de la sécurité, 10% des membres du corps de la police nationale sont des femmes, a fait remarquer l’ONU. Au niveau politique, le Nouveau Conseil Électoral provisoire compte 5 femmes sur un total de 9 membres et la représentation 34,1% de femmes élues dans les conseils municipaux lors des dernières élections.

Par ailleurs, note l’ONU, il existe un pléthore d’exemples de leadership féminin au niveau communautaire dans le pays. « De nombreuses femmes dirigent en effet les efforts pour prévenir et atténuer les conflits et construire la paix dans leur environnement prochec, souligne-t-on.

« Bien que des exemples de progrès soient constatés, le chemin vers la réalisation effective de la participation réelle des femmes à l’accomplissement de la paix et de la sécurité est encore long », affirme l’organisation l’ONU, rappelant que ces dernières sont encore sous-représentées dans les plus hautes sphères du pouvoir ainsi que dans les postes d’influence politiques.

L’appel est lancé également à l’ensemble des acteurs nationaux afin qu’ils se mobilisent en faveur d’une accélération de la réalisation des droits de femmes et des filles haïtiennes. « Il faut une prise de conscience et des décisions fortes pour que cette situation change et qu’Haïti rejoigne le peloton de tête”, peut-on lire dans la note

La résolution 1325 du conseil de sécurité des nations Unis sur les femmes, la paix et la sécurité, reconnaît pour la première fois l’importance de la participation pleine, égale et essentielle des femmes aux règlements des conflits. Elle souligne la nécessité d’une participation accrue des femmes aux rétablissements de la paix ainsi qu’à la prise de décisions à tous les niveaux des processus de paix.

 

Leave A Comment