Conflit armé à Martissant : Jean Mossanto dit “Toto” dément être impliqué dans des activités de financement de gangs armés

0

L’entrepreneur Jean Mossanto Petit dit “Toto”, dément les allégations selon lesquelles il est impliqué dans des activités de financement de gangs armés.

Dans une note de presse émanant de son bureau de communication, le propriétaire de l’entreprise “Chez Toto”, Jean Mossanto Petit, dit “dénoncer avec la plus grande rigueur une campagne de dénigrement orchestrée contre sa personne et de ses entreprises par des groupes d’intérêts mesquins et mal intentionnés, agissant sur des motifs inavoués et inavouables”.

“Pour l’histoire et la vérité. M. Petit, ni personne de son entourage, n’ont jamais été impliqués de près ou de loin dans des activités de financement de gangs armés, comme le prétendraient certains commentaires effectués sur des médias de la capitale et sur les réseaux sociaux”, informe-t-on dans cette note. D’ailleurs M. Petit dit réprouver “la violence sous toutes ses formes et nous nous inscrivons en faux contre toute tentative visant à nous associer à une quelconque forme de violence”.

L’entrepreneur ajoute par ailleurs qu’il “n’est présentement impliqué dans aucun litige relatif à un quelconque conflit terrien dans la zone. “Dans un souci de transparence et pour la recherche de la vérité, nous invitons la justice haïtienne ainsi que la Presse parlée, écrite, télévisée et en ligne à mener des enquêtes de proximité en vue d’établir les faits réels et faire toute la lumière sur cette malheureuse situation”, a souligné M. Petit.

Cela fait déjà une semaine depuis que l’entrée Sud de la capitale haïtienne est complètement paralysée en raison des affrontements qui opposent deux gangs rivaux de la zone. En dépit des cris d’alarmes, les autorités concernées restent les bras croisés. Plusieurs personnes ont perdu la vie et d’autres sont sorties blessées, sans compter celles qui ont déserté leur domicile.