La @Natcomht est-elle devenue du sucre pour le Vietnam et du fiel pour Haïti ?

0

La @Natcomht, copropriété des États vietnamien et haïtien, pratique le double langage. Il se dit au Vietnam l’inverse de ce qui est dit en Haïti, selon deux sources dont une au CONATEL, régulateur du secteur des télécoms, et une à la BRH, actionnaire de Natcom.

Légende : Un haut gradé de la Natcom portant son masque posant avec des enfants sans masque en plein Coronavirus. Source : page Facebook de Natcom.

Double comptabilité

Un cadre de la BRH, requérant l’anonymat, se plaint de la Natcom qui pratique une double comptabilité. Pour étayer sa thèse, il a pris des exemples sur les déclarations de bénéfices et le fameux programme PSUGO.

Selon le journal en ligne, Ictnews cité par ce cadre de la BRH,  les revenus de la Natcom ont triplé  au cours des 9 premiers mois de 2020 en dépit de la pandémie citant  M. Le Van Daï, directeur général de la compagnie orange et bleu. Ces performances auraient permis à la Natcom d’envoyer plusieurs dizaines de millions au Vietnam. Cependant, ce même Directeur aurait rapporté des pertes au Conseil d’Administration de la Natcom où siège la BRH.

https://ictnews.vietnamnet.vn/cuoc-song-so/lam-the-nao-de-khong-giam-tang-truong-trong-kho-khan-dich-benh-269151.html

« Le chiffre d’affaires de Natcom a augmenté au troisième trimestre au cours de la même période et les bénéfices après impôts ont également augmenté », écrit le journal vietnamien or la Natcom aurait déclaré à l’État haïtien d’énormes déficits à cause de la pandémie.

Vietnam récolte des dividendes, Haïti récolte des excuses

Contacté à ce sujet, un technicien du CONATEL, vétéran et ancien de Téléco, confirme que les dirigeants de la Natcomn’ont pas versé de dividendes à l’État haïtien, détenteur de 40%des actions, depuis mars 2018.

En 9 ans d’opération, la Natcom n’a versé que 79,2 millions gourdes à la BRH sous pression du sénateur Patrice Dumont. Ceci, depuis 2018 et c’était une première et dernière fois. » se plaint-il. « Par contre, la Vietel, entreprise de l’armée vietnamienne, qui dispose de 60% reçoit chaque année ses dividendes, plusieurs millions de dollars annuellement, continue-il. Il se dirait dans les couloirs que plusieurs autorités émargeraient à Natcom, c’est la raison pour laquelle que personne ne pipe mots.

La téléco, même boiteuse, rapportait 100 fois plus à l’État haïtien, rappelle cet ancien de la Teleco avec un air nostalgique.

De son côté, le cadre de la BRH admet qu’il y a d’énormes anomalies dans la gestion de la compagnie mais préfère parler d’un manque de sincérité et de loyauté des Vietnamiens envers Haïti. « À la fin de la journée, on est en droit de se demander si la Natcom n’est pas du sucre pour l’État vietnamien et du fiel pour l’État haïtien qui n’a reçu que 79 millions de gourdes de dividendes à date ».

https://vietnamfinance.vn/viettel-dang-lam-an-ra-sao-tai-haiti-20180504224244287.html

À la question de savoir si ces informations ne sont pas connues des autorités, le vétéran du conatel, précise que l’on ne peut pas compter sur les dirigeants pour forcer la Natcom à payer ce qu’elle doit ou tout simplement pour éclaircir de nombreux points d’ombre. Les vietnamiens sont des filous mais ils ne pratiquent pas la corruption tout seuls, c’est tout un réseau composé d’actuels et d’anciens dirigeants qui préfèrent leurs intérêts personnels à ceux du pays.

Selon lui, la Natcom est allée jusqu’à frauder dans les taxes dont les fonds de PSUGO. Même son de cloche du côté du cadre de la BRH mais avec plus de nuances. Tout est opaque avec les vietnamiens. La BRH ne dispose d’aucuns moyens pour contrôler les données de Viettel qui dispose d’un réseau capable de terminer ses propres appels internationaux, il y a opacité sur les 5 centimes qu’ils devraient verser au Conatel » déplore-t-il. La BRH s’en est remise à la Conatel qui n’a rien signalé.

Par contre, ce dossier est tellement sensible et a tellement de mains cachées derrières que je te conseille de ne pas creuser plus loin, conseille-t-il au magazine.

Par ailleurs, selon les données disponibles sur le site du conatel, la Natcom a versé 23 112 339.00 dollars dans le cadre du Programme de Scolarisation Universelle Gratuite Obligatoire (PSUGO) en 9 ans. Cliquez sur le lien suivant pour voir le graphe : http://www.conatel.gouv.ht/node/38

L’employé du Conatel déclare que selon tous les calculs officieux en interne la compagnie orange et bleu aurait dû verser plus de 55 millions de dollars. C’est-à-dire plus de 32 millions de différence.

Ce même employé du Conatel donne pour exemple Comcel(Voilà), qui de juillet 2011 à octobre 2012 avait reversé 5 millions de dollars à l’État haïtien alors qu’elle avait à l’époque 3 fois moins d’abonnés que Natcom maintenant. Il est donc très facile d’en tirer des conclusions.

Si Natcom rapporte 209 milliards de dong (monnaie vietnamienne) au Vietnam durant cette année, pourquoi Haïti n’a pas reçu de dividendes depuis 2018 ? Est-ce que l’État haïtien qui n’est pas même en mesure de payer les professeurs et les médecins ne réclament pas son dû ? Haïti est-elle tellement riche qu’elle se ferme les yeux sur ses 40 % dans la Natcom ?

Vietel considère la Natcom comme la filiale la plus juteuse pourquoi ce n’est pas le cas pour la BRH ?

Il y a urgence de faire jaillir la lumière sur ces dossiers, un responsable de la Natcom a été contacté sans succès. Un reporter du magazine a même été à l’accueil du bureau de Natcom, aucun moyen d’entendre leur avis. Cet article sera mis à jour quand ces responsables répondront aux questions de nos journalistes.